Conférence : l’amour et les violences faites aux femmes exilées

À l'occasion du 25 novembre, journée pour l'élimination des violences faites aux femmes, nous aimerions vous parler d'un thème très peu évoqué à propos des personnes exilées : l'amour !

Comme tout le monde, les femmes exilées vivent des situations d'amour qui sont parfois sources de violences.

Tout d'abord, certaines situations d'amour sont suspectes aux yeux de l'administration qui exerce sur les femmes exilées des violences administratives : suspicion de mariage blanc ou gris, pression subie par les mères d'enfants français, impossibilité de rejoindre le conjoint en France, etc.

D'autre part, les femmes exilées vivent des situations d'amour qui se révèlent être des portes ouvertes aux violences conjugales et/ou familiales.


Pour débattre de ce thème, nous avons le plaisir d'accueillir quatre intervenant-e-s de qualité :

L'Anafé : Créée en 1989, l’Anafé travaille depuis plus de vingt-cinq ans dans les zones d’attente. Composée de 21 organisation (associations et syndicats), l’Anafé regroupe 9 des 15 associations habilitées à visiter les zones d’attente. 

Les Amoureux au ban public : Depuis 2007, les Amoureux au Ban Public encouragent les couples binationaux à connaître et faire valoir leurs droits.

La Cimade : La Cimade a été créée en 1939 et a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées. Elle défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions.

Le Comede : Créé en 1979, le Comité pour la santé des exilés (Comede) s’est donné pour mission d’Agir en faveur de la santé des exilés et de défendre leurs droits.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE : https://www.eventbrite.fr/e/billets-lamour-et-les-violences-faites-aux-femmes-exilees-51247185712