OUF : une migrante de moins !

Ouf, la marine marocaine a tué une jeune-femme exilée de 22 ans.

Ouf, une femme de moins qui arrivera en Europe pour demander l'asile car elle devait sans doute fuir un mariage forcé, l'excision de sa fille, les menaces de viols des tortionnaires de son frère et de son père ou plus simplement une misère économique qui la poussait à chercher un quotidien meilleur loin des siens.

Ouf car les hébergements d'urgence sont saturés en France. 
Hier nous avons été contactées pour une jeune-femme enceinte de 5 mois qui dort dans la rue.

Ouf car nos cours de FLE sont pleins.
Nous allons bientôt devoir pour la 1ère fois en 3 ans "fermer" les inscriptions.

Ouf car l'accueil des enfants aussi est bondé. 
Nos bénévoles ne sont pas loin du craquage à devoir gérer un groupe de 15 enfants avec plusieurs bébés de 3 mois, 8 mois, d'autres de 1 an, 2 ans, 8 ans, etc.

Ouf car nos permanences juridiques explosent ! 
Trop de cas ingérables, difficiles, désespérants, de violences diverses, d'abus de préfectures, de femmes perdues et angoissées, de pleurs, de cris, etc.

OUF OUF OUF : une migrante de moins qui vivra un accueil indigne de son humanité ...